L’isolement strict, situation extrême

L’isolement strict ou la barbarie de l’hôpital : HISTOIRE VRAIE

Il est à peu près 11 heures, lorsque un coup frappe à ma porte.

‘’Je te laisse Papa, le médecin est là, je te rappelle après’’. Je ne l’ai jamais rappelé hélas.

‘’Alors cette courbe ?’’ annonce le médecin. Je lui réponds donc que depuis l’arrêt de l’alimentation par sonde, la fameuse ‘’courbe’’ en question n’a cessé de chuter.

‘’Isolement strict’’ sont les derniers mots que j’ai entendus avant que ma vie ne devienne un enfer.

Six infirmières se ruent sur moi. Elles me retirent tout : mes vêtements, mes cahiers, mon portable, ma sonde et ma liberté. La salle d’eau est fermée, le placard aussi, et la porte également. Je n’ai plus qu’un lit et mes larmes pour pleurer.

Le repas du midi arrive, je jeune bien évidemment. Comment aurais-je pu me nourrir après cette chose atroce.

Plus de contact avec l’extérieur, plus de raison de vivre.

Les jours se suivent et se ressemblent. les douches surveillées, les visites médicales pour prendre les constantes. Le manque de repères est perturbant mais je m’adapte rapidement.

Croyez-moi ou pas mais je suis parvenue à déterminer l’heure grâce à la position du soleil en fonction du montant de la fenêtre (enfin, jusqu’au changement d’heure).

Toujours le même schéma, tous les jours la même chose : un repas, une douche, la solitude, un RDV, la solitude, un repas, la solitude, le coucher, fin de la journée. Et ce durant dix longues semaines…

Alors, un conseil, si vous décidez de ne pas faire d’efforts (ce qui m’est arrivé), même si vous n’y parvenez pas parce que la maladie est à un stade beaucoup plus profond, faites-vous aider avant qu’il ne soit trop tard, parce que l’isolement aide peut-être mais n’est-il pas mieux de se faire suivre dès le départ plutôt que de devenir un lion en cage ?

On ne peut pas s’en sortir seul, il faut en parler à une personne qualifiée et en qui vous avez confiance, mettre en avant ce sujet tabou et parvenir à démêler ce qu’il est important de prendre en charge de ce qui l’est moins.

  • Document
  • Block

Classic